I have tried for you… Le Raid La Saharienne

J’ai eu la chance d’être invitée à participer aux Raid La Saharienne, deuxième edition, en Equateur, à Loja.

Quel énorme challenge pour moi qui ne cours absolument jamais, qui ne fait du vélo que très rarement… Mais avec ma coéquipière Emma, je me suis dit qu’on avait le potentiel pour réussir ce défi. Nous sommes donc parties grâce à Andros, qui a sponsorisé notre participation, pour 7 jours en Equateur.

 

Le concept :

Raid féminin et solidaire, en soutien à diverses associations. Si vous souhaitez participer, trouvez-vous une partenaire, et cherchez des sponsors, pour soutenir l’association de votre choix. Le concept est de se faire payer l’aventure par vos sponsors, qui croient en vous et souhaitent soutenir votre asso !

 

Les épreuves 

Super challenging

Jour 1 : 15km de trail

Jour 2 : 20km de run&bike

Jour 3 : Course d’orientation en ville

Jour 4 : 5km de run + 7km de canoë + 10km de trail nocturne

Jour 5 : Parcours du combattant, VTT Trial, Course d’orientation

Jour 6 : 8km de run&bike + 9km de trail de montagne à 3400m d’altitude

 

Un vrai programme sportif, multi activités. Autant vous dire que c’était du vrai sport, assez cardio, très très physique. Tout le raid s’est déroulé en altitude donc à la difficulté des épreuves s’ajoutent la difficulté à respirer et reprendre son souffle.

J’ai adoré le côté dépassement de soi, la fierté d’avoir terminé les épreuves, la solidarité des participantes, le fait de faire du sport non-stop, et de challenger mon corps sur des épreuves que j’ai rarement l’occasion de faire.

 

Les conditions de vie

C’est là que ça se complique, à cause des intempéries, nous n’avons pas pu dormir en bivouac, donc nous avons dormi 7 jours dans un camp militaire. Le côté exotique s’est assez vite envolé, nous dormions sur des matelas gonflables, dans un grand local, à 5O toutes les unes à côté des autres. Pas vraiment de place pour l’intimité. C’était comme une grand colonie de vacances, mais c’était assez fun au final !

Par contre, ce que j’ai trouvé déplorable, ce sont les conditions sanitaires, sans eau chaude (après une épreuve dans la boue, rien de tel qu’une douche brûlante pour s’enlever toute la crasse). Comment vous dire qu’à l’eau froide pendant 7 jours, ça tape un peu sur les nerfs. Et le pompon, c’est le fait qu’à certains moments, nous n’avions carrément plus d’eau du tout ! Donc impossible de tirer la chasse, donc je vous laisse imaginer la propreté du truc !

C’est un des points négatifs que j’ai trouvés, le niveau de propreté laissait vraiment à désirer.

La nourriture également, est un point que j’ai (moi et les autres d’ailleurs) trouvé vraiment négatif. Nous étions rationnées, pas possible de demander davantage de nourriture, mais les quantités étaient vraiment faibles pour des sportifs. Je n’ai pas trouvé que la nourriture correspondait à une alimentation de sportif. Pas de plat végétarien, donc pas de protéines pour les personnes ne mangeant pas de viande, le désastre lorsque vous faites du sport n’est-ce pas ?

Petite anecdote, une de mes coéquipière ne mangeait pas de porc, et s’est vue proposé d’enlever le jambon dans son sandwich jambon fromage… !

Bref, vraiment pas cool niveau nourriture.

 

L’organisation

Alors là encore, moyen moyen. Nous étions invitées en tant que blogueuses pour vivre l’expérience, mais surtout pour la relayer sur les réseaux sociaux (rôle des blogueuses n’est-ce pas 😉 ?).

Nous avons donc donné notre maximum dans les épreuves, parfois en s’arrêtant pour prendre de belles photos, dans le but de pouvoir réaliser des articles sympas pour vous, mes chers followers.

Sauf que le staff n’a pas été briefé sur le rôle des blogueuses, et n’a pas vu d’un bon œil le fait que l’on prenne des photos pendant les épreuves. Chose que j’ai trouvé personnellement ridicule puisque de toute façon, sans entraînement, nous aurions systématiquement fini dernières. D’ailleurs, même sur les épreuves où nous n’avions pas pris de photos, nous avons fini dernières ! 

Du coup, le staff nous faisait régulièrement des réflexions peu agréables telles que « vous faites du coloriage ? » et autre pic non fondé en tout genre. Sauf qu’avec Emma, nous avons quand même tout donné, nous avons systématiquement fini les épreuves peu importe la difficulté, et quelques encouragements auraient été les bienvenus.

D’autre part, d’un point de vue plus global, nous n’avions que très peu de visibilité sur les horaires, le programme etc, c’était très dernière minute, et du coup assez difficile de savoir à quel point s’économiser pour la suite.

Deux concerts ont été organisés les soirs, et c’était vraiment SUPER ! Musique locale, musiciens et danseurs adorables, le TOP ! Vraiment une sensation d’évasion avant l’épreuve du lendemain !

Les activités hors sport étaient super sympas, nous avons planté des arbres avec des enfants équatoriens, dessiné et cuisiné avec eux. Une course d’orientation dans la ville nous a permis de visiter, nous avions du temps libre pour se balader, donc c’était assez bien équilibré.

Mon seul petit regret est de ne pas avoir pu visiter Quito.

Bilan 

Pour conclure, je ne recommande pas ce Raid à quelqu’un qui n’est pas entraîné, où à quelqu’un qui est attaché à son confort, et à l’hygiène, ou qui n’a pas confiance en lui. Pour moi, la nourriture, l’eau froide, le manque d’intimité et les conditions sanitaires sont un vrai deal breaker pour réitérer l’expérience.

Si vous êtes un casse-cou, que vous connaissez la montagne, que la vie à la dure ne vous fait pas peur, tentez l’expérience.

Petit conseil, choisissez bien votre partenaire, parce qu’on a vu des clashs entre certaines participantes qui n’étaient pas sur la même longueur d’onde. Avec Emma, tout s’est bien passé, on s’est comprises 😉 Maintenant on se connaît à 100% haha !

 

Plus d’infos sur ce Raid ici.

 

Avec honnêteté,

 

L.S.


I had the opportunity to be invited to participate to La Saharienne Raid, second edition, in Equator, at Loja.

What a huge challenge for me, who never run, never bike… But with my partner Emma, we decided that we totally had the potential to success. We were sponsorised by Andros, for 7 days.

 Concept

It is a solidary feminine raid. If you want to participate, just find a partner, and chose an association you want to support. Then you need to find sponsorships to pay you the aventure, and support the association as well.

 

Ordeals

Super challenging

Day 1 : 15km de trail

Day 2 : 20km de run&bike

Day 3 : Course d’orientation en ville

Day 4 : 5km de run + 7km de canoë + 10km de trail nocturne

Day 5 : Parcours du combattant, VTT Trial, Course d’orientation

Day 6 : 8km de run&bike + 9km de trail de montagne à 3400m d’altitude

 

A real sportive program, multi activities. Let me tell you that it was really SPORT, very cardio, physical ! All the Raid happened in altitude, so it was kind of tough to breathe fluently.

I love the fact that I had to surpass myself everyday, I was proud to finished the ordeals, loved the participant’s solidarity, the fact that we were doing sport everyday, and I enjoyed challenged my body on activities I never have the occasion to do.

 Living conditions

 It is getting harder. Because of climatic trouble, we finally slept in a military camp. So the exotic side of the aventure just crumbled. We slept on an unflatable mattress, in a huge local, the all 50 participants side by side. No place for intimity though. But this was kind of funny afterall.

 But what I found absolutely unacceptable, it is the sanitary conditions, without hot water (let me tell you tat after a big activity you love your hot shower don’t you?). Cold water for 7 days are a bit upsetting. And the cherry on the cake was the fact that some day, we even did not have water at all. Just imagine the dirt on the toilets when you cannot flush…

 

So this was one of the bad side I found, cleaness was so bad.

 

Food is another bad point, because we did not have enough food at all, and no possibility to ask for more. The food was not adapted to people who were doing sport like us. And there was no vegetarian option, so no protein if you don’t like meat.

 Very bad opinion about food.

 

The organization

 Here again, not crazy. We were invited as blogger to live the experience, but overall to talk about it on social medias (isn’t it the blogger’s role ? ;)).
We gave everything we had during the activities, and sometimes stopped to take photos, to realize nice articles for you guys.

But the staff has not been briefed about blogger, so did not understood that we took photos. I thought it was a bit ridiculous because anyways, without training, we would have finished last of the last.

So we received a lot of negative vibes from the staff such as “did you have a nap?” while arriving on the finish line. But Emma & I always finished the ordeals, no matter the difficulty, and some good vibes would have been welcomed.

Plus, it is not our fault if we were less strong (what am I saying, less trained!) than others.

 In a global view, we had very few visibility about timing, about program… so it was last minute, hard to know how to save your forces.

Two concerts have been organized and it was just great ! Amazing local music, adorable musician and dancers, awesome !

Outsides activities were great, we grown trees with Equatorian children, drawn and cooked with them. We also had time to visit the city, so it was well balanced.

Conclusion

To conclude, I don’t recommend this raid to someone without training, or someone who love comfort and cleanness, or don’t have confidence in himself. For me, food, sanitary conditions, cold water and lack of intimacy are a real deal breaker.

If you love tough life, just try it. My little tip is to chose a partner with the same mindset because we noticed some cashes inside teams.

With Emma, everything went great, we totally understand each other, and we are so close now…!

 

With honesty,

 

L.S.

1 Commentaire

  1. MARIE ROSE
    11/17/2016 / 6:07

    Merci Laura pour ton article. J’ai suivi votre aventure avec Emma sur snap et j’avais vu pour les douches froides mais de là à ce que ce soit toute la semaine et des fois pas d’eau c’est super dur, choquée. Sans parler des autres conditions. Ce qui est sûr c’est que ce n’est pas une expérience que je voudrais tenter avec de tels conditions. J’aimerais tenter une aventure mais avec un minimum de confort tel que de l’eau chaude, alimentation et bonne organisation. Merci beaucoup pour ton honnêteté. Depuis ton retour j’espère que tes problèmes de santé vont vite rentrer dans l’ordre. Je pense bien à toi, courage prends bien soin de toi gros bisous et continues comme ça je t’adore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plein de nouveautés arrivent, abonne-toi pour ne rien manquer ;)Pas d'inquiétude, je deteste le spam ! Tu peux te désincrire en un clic ;)

Régulièrement, je partage avec toi mes meilleures astuces pour améliorer ton hygiène de vie, ton quotidien, te sentir bien dans ta peau et dans ton esprit ! Je t'aide à rendre ta vie plus healthy & ta pensée plus positive !


Articles, conseils, photos, vidéos, recettes... 

Stay tuned, 

L.S.