fbpx

Comment éviter les dégâts pendant les fêtes ?

Comme vous le savez, la période de Noël, en France particulièrement, est une période propice aux repas interminables et aux petits plaisirs. Même si l’impact de vos “écarts” disparaîtront aussitôt après les fêtes, pour vous aider à ne pas culpabiliser, je vous partage quelques astuces que j’applique chaque année pour rester saine et en bonne santé, aussi bien mentale que physique pendant la période des fêtes.

Buvez à fond !

De l’eau, j’entends. L’eau n’a jamais été autant votre allié qu’avant et après des repas de fête. Vous en aurez besoin pour éliminer les toxines, hydrater votre peau et votre corps très probablement déshydratés à cause de l’alcool, du café etc… Il est très important de boire au moins 2 L par jour (espacé des repas svp) pour aider votre corps à éliminer. Buvez un grand verre d’eau une demie heure avant de manger par exemple. Buvez beaucoup, cela ne pourra que vous aider à récupérer rapidement.

Sachez vous arrêter

Je sais, tout semble hyper appétissant, mais combien de repas de Noël avez-vous fini en vous déboutonnant le jean, où en ayant du mal à respirer… ? Vous n’êtes pas obligé de manger de tout, et vous n’êtes pas obligé de vous sentir mal. Je vous invite à jeter un œil à ma vidéo sur l’estomac pour comprendre à quel point un repas de Noël peut lui faire du mal 😉

Surtout, manger ce qui vous fait plaisir, resservez des plats qui vous donnent envie mais inutile de se forcer pour faire plaisir aux autres 🙂

Sachez que votre cerveau reconnaît la sensation de satiété environ 20 minutes après avoir commencé à manger, donc prenez votre temps, et écoutez-le.

Miser sur les végétaux

Les graisses animales sont déjà bien assez nombreuses lors des mille et uns repas de fête qui nous attendent, alors go green. Mangez des légumes verts au moins une fois par jour pour compenser l’absence de fibres des gros repas type raclette, dinde aux marrons, gratins, canard à l’orange… Généralement, je mange assez léger (protéine + légumes verts + quinoa) avant et après les gros repas, histoire de soulager un peu le travail de mon estomac. J’accompagne chaque plat de Noël avec des légumes pour les fibres, pour faciliter la digestion au global.

Snackez

Le jour de Noël par exemple, combien d’entre nous se réservent « pour le dîner » ? Mais évidemment, si vous arrivez affamé à l’heure de l’apéro, il y a fort à parier que vous allez vous ruer sur les petits fours, le foie gras et compagnie. Si vous n’avez pas trop faim, un ou deux suffiront. En ce qui me concerne, je mange généralement un fruit une heure et demie avant d’arriver au repas, histoire de me rassasier un peu. De même, pour éviter que votre métabolisme ne ralentisse les jours qui précèdent et qui suivent, vous pouvez miser sur 5 petits repas par jour histoire de le booster continuellement de manière à ce qu’il se débarrasse en deux temps trois mouvements des repas de fête.

Le sport plus que jamais

De toutes façons, vous allez vous faire plaisir, et c’est le but ! Alors pour limiter les dégâts, ne faites pas l’impasse sur une séance de sport. J’aurais même tendance à vous recommander une séance de Hiit parce que cela permet de brûler des calories même après la séance.

Chaque journée dans laquelle vous avez prévu un gros repas, forcez-vous ne serait-ce que 15 minutes à vous activer histoire de booster votre métabolisme, et brûler quelques calories, qui limiteront ainsi les dégâts.

Globalement, vous pouvez augmenter votre NEAT pour brûler davantage de calories le jour J en marchant, faisant du vélo, cuisinant, décorant le sapin 🙂

Ne pas boire ses calories 

Comme beaucoup, vous pouvez avoir tendance à boire vos calories et à forcer sur l’alcool, les jus, les digestifs etc… Personnellement je ne bois plus d’alcool, et cela me fait me sentir beaucoup mieux aussi bien mentalement que physiquement. L’alcool est extrêmement calorique et sucré, pas excellent pour la santé donc… Mais si un ou deux verres vous font plaisir, profitez-en. Pensez seulement à boire autant de verres d’eau que de verre d’alcool pour éviter la déshydratation.

Profitez un max ! 

Oui parce que le mot d’ordre c’est quand même de profiter ! On ne fête Noël qu’une seule fois dans l’année, autant profiter de sa famille sans se torturer le cerveau ! Vous aurez le temps d’éliminer après, ne tombez pas dans l’obsession.

Abordez les fêtes de fin d’année comme des moments heureux, ou votre corps et votre esprit ont le droit de relâcher la pression, de ne pas penser sans arrêt à votre apparence, et à simplement faire le plein de bons moments avec vos proches. Si vous mangez sainement tout au long de l’année, ce n’est pas une semaine d’écarts qui va ruiner vos résultats.

Profitez, ne vous rendez pas malade, n’abusez pas des bonnes choses et tout se passera pour le mieux ! 

Belle fête de fin d’année 🙂

Xxx

L.S.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.