fbpx

Qu’est ce que l’hyperphagie?

Pour vous parler en terme concret, l’hyperphagie c’est le fait de se réfugier dans la nourriture. Cela vous parle ? Peut-être est-ce intéressant de se pencher sur le sujet. C’est un besoin de s’alimenter à outrance pour combler un vide, un manque.

L’hyperphagie correspond à une prise importante et compulsive de nourriture (d’où le terme d'”hyperphagie”) sans comportements compensatoires (vomissement, laxatifs, hyperactivité sportive…)
L’hyperphagie, concrètement, c’est manger beaucoup plus qu’il n’en faut. Ne pas savoir s’arrêter concrètement. C’est aussi se sentir mal après avoir tout englouti.

Quelle est la cause de l’hyperphagie?


Comme il ne s’agit pas d’un besoin métabolique ou physiologique, la cause exacte n’est actuellement pas connue. Etant liée à l’aspect psychologique, il est difficile d’établir un élément déclencheur clair puisqu’il varie d’un individu à l’autre.


En effet, les patients atteints d’hyperphagie présentent, le plus souvent, des troubles dépressifs, anxieux ou encore ont tendance à utiliser des substances illicites.

Les facteurs de risque sont nombreux:

  • Déprime
  • Dépression
  • Stress
  • Manque affectif
  • Trouble psychologique
  • Frustration

Quelles en sont les conséquences?

Je vous laisse imaginer quelles sont les conséquences de se réfugier dans la nourriture à chaque fois que l’on se sent anxieux, déprimé ou même fatigué…
Obésité, diabète, cholestérol, hypertension, problèmes cardiaques… La vraie vie quoi…


Comment traiter l’hyperphagie ?


Vous allez surement me dire que c’est bien beau, mais concrètement comment fait-on pour s’en sortir ?
D’une part, rien ne vous empêche de vous faire aider par des professionnels. Soit des psychologues spécialisés en TCA, soit des psychiatres.
En effet, comprendre la cause de ce dérèglement ne peut que vous aider a lutter contre et a travailler pour la soigner. L’hyperphagie est en réalité une conséquence d’un trouble affectif, donc au lieu de guérir la conséquence, il vaut mieux guérir la cause.


D’autre part, consulter un nutritionniste ne peut pas faire de mal en parallèle pour réapprendre à s’alimenter.


Enfin, je vous conseillerais de trouver une activité qui vous passionne, et qui vous évitera de vous ennuyer et de broyer du noir.

Est-ce que vous connaissiez? Avez-vous souffert d’hyperphagie?

Sainement,

L.S.

2 Commentaires

  1. Eloïse
    04/24/2019 / 10:26

    Je connais. Et je pense que je souffre de ce trouble. J’en ai honte, ce qui rend le traitement encore plus difficile.
    J’ai commencé un suivi psy il y a un mois et en parallèle je commence un suivi nutri aussi.
    Je ne suis ni obèse, ni diabétique, ni « malade » physiquement donc cela ne se voit pas d’extérieur. Je fais énormément de sport mais ce n’est pas pour compenser, c’est ma soupape de décompression plutôt. Et j’aimerai perdre du poids pour pouvoir mieux courir, et non courir pour perdre du poids.

    Je le déteste lorsque je croise mon reflet dans le miroir, je le déteste lorsque je sent une crise arriver et que je ne peux rien faire…c’est très diffficile.

    • Socaliente
      Auteur
      04/24/2019 / 3:54

      Merci beaucoup pour ton temoignage. Je comprends que cela puisse etre difficile, mais rien n’est impossible. Tu as deja conscience de ce probleme et c’est le debut de la guerison. Laisse toi du temps, ca va aller 🙂 Tu es courageuse en tout cas et promis, things are going to be better!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.