fbpx

Les tabous vous déservent

Hello à tous,

J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, suite à un sondage que j’ai fait sur Instagram, j’ai décidé de vous parler des tabous.
Le sondage vous demandait si vous seriez prêtes à dire combien vous gagnez.

40% des sondés ont répondu non.

Je trouve ça extrêmement dommage et surtout, mauvais, et je vais vous expliquer pourquoi.

La vraie raison

La seule et unique vraie raison pour laquelle certains sujets sont tabous, c’est la peur du regard des autres. Vous ne parlez pas de vos problèmes sexuels parce que vous ne voulez pas être jugé, vous n’avouez pas que vous gagnez bien votre vie parce que vous avez peur que vos proches vous trouvent radin, vous n’avouez pas que vous n’avez pas d’argent pour protéger votre égo. Vous ne dîtes pas pour qui vous votez par peur du conflit, ou de déplaire.

Est-ce une bonne raison ? Est-ce que le regard des autres est une raison suffisante pour se mentir à soi-même ou mentir aux autres ?

Mentir dérègle les chakras

D’une part, le mensonge (ou mensonge par omission) dérègle totalement vos chakras, puisqu’il bloque le chakra de la gorge. Or, si vous avez écouté mon dernier podcast sur les chakras (ici), vous savez qu’une fois que l’un d’eux est bloqué, tout le reste du corps dysfonctionne et vous voilà bon pour un mal de gorge, extinction de voix, problème de thyroïde, problèmes de communication, conflits etc…

Ne pas dire les choses crée en vous des maux même si vous ne voyez pas le rapport.

La communication permet d’évoluer

Ne pas donner son salaire, ou ne pas donner son avis ne fait absolument pas avancer les choses. Lorsque vous pensez quelque chose, même si cela peut vexer quelqu’un, n’ayez pas peur de le dire car cela permet d’avancer, et ce, même si c’est douloureux. Le manque de communication crée de la frustration, et donc vous avez du mal à vous sentir 100% en phase avec vous-même.

Arrêter de cacher son salaire, son orientation sexuelle, sa religion, son avis politique permet d’être plus aligné avec soi-même.

Si tout le monde fait pareil, tout le monde est malheureux

Imaginez que vous ayez un souci d’ordre sexuel, mais que comme cela est tabou, vous n’en parlez pas. Vous allez donc chercher sur internet pour essayer d’avoir des réponses de gens que vous ne connaissez pas, sachant pertinemment que les gens qui réussissent ne vont pas sur les forums 🙂

Si vous n’en parlez pas à quelqu’un de votre entourage, comment saurez-vous qu’il/elle traverse la même chose ? Peut-être même qu’il/elle aura la solution que vous ne voyez pas encore ?

La culpabilité

Je prends l’exemple de mon article sur la grossesse, quand je vous disais que je ne vivais pas particulièrement bien le fait d’être enceinte. Et j’ai reçu des tonnes de commentaires me remerciant pour oser le dire, parce que parfois la pression sociale nous empêche de nous exprimer, et nous gardons en nous une certaine culpabilité, qui nous rend inauthentique. Mon podcast sur la vulnérabilité peut vous aider à ce sujet.

Soyons honnêtes envers nous-même, n’ayons pas peur de nos opinions, ni de nos réussites ou de nos échecs. Reconnaissons-les pour avancer plus sereinement.

Avec bienveillance,

L.S.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.