fbpx

Regles douloureuses ou endometriose?

Avez-vous déjà eu si mal au ventre que vous ne pouviez plus vous lever pendant vos règles ? Est-ce que vous êtes pliée en deux de douleur ? Peut-être n’est-ce pas anodin.

En effet, les générations précédentes banalisent le mal de ventre avant ou pendant les règles, pour autant, il est possible que vous souffriez d’endométriose. Cette maladie touche une femme sur dix, ce qui est énorme. Encore peu connue, le diagnostic prend parfois des années avant de tomber.

Dans certains pays comme l’Allemagne, les femmes ont des jours de repos pour leurs règles…

Tout d’abord, qu’est-ce que l’endométriose ?


L’endométriose est une maladie gynécologique dans laquelle l’endomètre (tissu utérin) colonise d’autres organes, à proximité ou à distance de l’utérus. Les symptômes peuvent être variés.

Attention, avoir mal au ventre pendant ses règles ne signifie pas forcément que vous souffrez d’endométriose. Mais le mal de ventre est un symptôme de cette maladie.

Quels sont les autres symptômes ?

  • Le mal ne disparait pas grâce à un simple antalgique
  • Mal pendant les rapports
  • Règles abondantes
  • Impossibilité de se mouvoir
  • Infertilité
  • Trouble digestif ou urinaire
  • Perte de sang en dehors des périodes de menstruation

Si la douleur devient invalidante, il est recommandé d’en parler à votre médecin.

Comment soigner l’endométriose ?

Malheureusement, comme nous ne mettons un mot sur cette maladie depuis peu, il est encore extrêmement difficile de la traiter. Dans la plupart des cas, les traitements permettent de soulager la patiente mais pas de régler le probleme.

Il existe plusieurs moyens de traiter l’endométriose.
– Le moyen le plus « accessible » si les symptômes ne sont pas trop violents, c’est de prendre des antalgiques contre la douleur et rester au calme et au chaud…
– Certaines se voient prescrire une pilule qui permet d’éviter les règles, mais ne fait que repousser le problème. Cela permet au moins à la patiente de moins souffrir.
– D’autres ont recours à la chirurgie, pour retirer les nodules et « gratter » le surplus.
– Les cas les plus extrêmes vont jusqu’à l’ablation de l’utérus…


Si vous souffrez de cette maladie, vos témoignages m’interessent.

Pour les autres, j’ai redigé un article sur le fait de faire du sport ou non pendant ses règles. C’est ici.


Plein de courage les filles.


L.S.

6 Commentaires

  1. Camille
    04/24/2019 / 7:38

    Merci de parler de cette maladie ça fait chaud au coeur de voir que de plus en plus de personne en parle sans tabou 🙂

    • Socaliente
      Auteur
      04/25/2019 / 4:41

      Avec plaisir, c’est vrai que personne n’en parle car c’est du domaine de l’intime et pourtant certaines en souffrent chaque mois… Courage en tout cas !

  2. Claire_h_
    04/24/2019 / 10:18

    Super article, et très bonne idée d’en parler beaucoup de femme sont encore diagnostiquer trop tard et peu prise au sérieux

    • Socaliente
      Auteur
      04/25/2019 / 4:42

      Exactement ! Souvent pas prises au serieux parce qu’avoir mal au ventre pendant les regles, c’est “normal”… Je pensais qu’il fallait un peu en parler parce que peut-etre que certaines le vivent sans le savoir 🙂

  3. Rachida SELLAM
    04/25/2019 / 1:30

    Bonjour Laurita,
    J’ai les larmes aux yeux en lisant l’article car ça fait toujours penser à toute la souffrance qu’on vit à cause de cette maudite maladie, personnellement je te remercie d’avoir pensé à mettre un article sur ça, c’est peut être bête mais ça me touche perso. effectivement le diagnostic prends plusieurs années, pour ma part il a été confirmé à Paris à l’âge de 33 ans (ayant 41 actuellement), j’ai été mise sous ménopause artificielle avec un traitement hormonal, qui a bien évidemment beaucoup d’effets indésirables, notamment la prise d poids quoi qu’on fasse surtout au niveau du ventre ayant été sportive depuis l’âge de 5 ans (natation à un niveau pro) et les montées de températures (fièvres).. jusque là, le traitement a réussi a stabiliser les douleurs et me rendre la vie plus agréable jusqu’à avoir décidé de faire un bébé avec mon compagnon cela fait 3 ans et que le médecin m’a conseillé d’arrêter le traitement, ça a duré 5 mois, avec des saignements interminables et une aggravation de mon endométriose qui a atteint mes intestins, donc pas possible de tester la FIV pour le bébé, un projet abandonné et reprise du traitement hormonal depuis mais malheureusement les douleurs sont toujours là même si blocage des règles..je vis avec depuis 7 mois j’ai reprise le sport à fond malgré la douleur, je ne peux pas pratiquer tout comme avant, mais je me reprends en main et tout de même ça va mieux. voilà mon cas, bon courage à toutes les femmes qui ont cette maladie et j’espère qu’elles nous souffrent pas trop:). bises .Rachida

    • Socaliente
      Auteur
      04/25/2019 / 4:45

      Merci beaucoup pour ton temoignage. Je suis desolee d’apprendre que cette maladie te gache la vie, je sais que vous etes nombreuses a en souffrir et c’est important d’en parler parce que peut-etre certaines pensent normal de souffrir le martyr pendant leurs regles, mais il n’en est rien, mieux vaut consulter… EN tout cas plein de courage a toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.