fbpx

Comment se remettre d’une rupture amoureuse ?

Comment se remettre d’une rupture amoureuse ? C’est un peu comme se remettre de la perte de quelqu’un, je vous ai d’ailleurs rédigé un article ici.

Cela nous est quasiment tous à arrivé, ce n’est pas une situation agréable, qu’on l’ait choisi ou pas. Oui parce que l’on a tendance à penser que c’est plus simple pour celui qui quitte, mais pas forcément. Parfois, mettre fin à une relation peut s’avérer difficile, c’est très courageux et très self caring, mais comme nous l’avons vu ICI, s’aimer et prendre confiance en soi n’est pas chose facile.

Lorsque l’on quitte, on a peur de blesser, on a peur de prendre la mauvaise décision, de regretter par la suite, parfois même peur du chantage affectif, de la réaction de l’autre, on a peur de décevoir et briser l’image que la personne a de nous, on a peur de perdre pour toujours cette personne à qui on a tenu, on a peur de l’après, peur des mots que l’on va choisir, de ce que les autres vont penser.

Lorsque l’on nous quitte, parfois on ne s’y attend pas, on a l’impression d’un coup de couteau droit dans le cœur, on panique, on a peur de ne jamais retrouver quelqu’un, on idéalise l’autre, on éprouve de la rancune, on en veut à l’autre pour toutes ses promesses, pour tout ce qu’il a pu nous dire avant. On flippe de ne jamais retrouver quelqu’un d’aussi bien, on est en colère, on a l’impression que nous n’arrêterons jamais de pleurer, que notre vie est fichue, que l’on va être malheureux toute notre vie. On a peur que l’autre refasse sa vie, qu’il nous oublie rapidement, qu’il aille bien même parfois…

Dans les deux cas, une rupture amoureuse est une situation complexe à gérer. Je vais vous donner des conseils pour petit à petit, s’en remettre, et passer à autre chose. Il s’agit d’un long processus, j’ai tendance à dire que le process dure quasiment aussi longtemps que la relation. Attention, j’entends par process le fait de réparer son petit cœur, pas de refaire sa vie ni de retrouver quelqu’un. Une rupture laisse forcement des séquelles et des traumatismes au début qu’il est bon de soigner.

Acceptez d’avoir mal

Souvent, on a tendance à vouloir immédiatement passer à autre chose, sortir, ne pas être seul, se noyer dans le travail pour fuir l’émotion négative.  C’est un moyen qui marche à court terme mais quand on enfouie une émotion négative, elle finit par ressortir d’une manière ou d’une autre. Acceptez de pleurer, pleurez autant de fois que nécessaire, si vous n’avez envie de voir personne, c’est parfaitement ok. Prenez le temps d’écrire chaque jour votre météo intérieure. Il est normal de pleurer, c’est le moyen du corps pour évacuer un mal-être. S’il vous faut passer une semaine sans vous laver et ne vous alimenter que d’m&m’s faites-le.

Faites-vous du bien

Cela rejoint donc mon second point. Lorsque l’on vit une rupture, on a déjà assez mal comme cela. Investissez le temps que vous avez pour vous faire du bien, et multiplier les émotions positives pour contre balancer les émotions négatives. Par exemple, cultivez la gratitude. Vous avez perdu cette personne mais vous êtes toujours en bonne santé, vous avez un toit au-dessus de la tête, vous avez toujours le ventre plein, vos amis vous entourent, la terre regorge de paysages magnifiques etc. Listez chaque jour 3 nouvelles raisons d’éprouver de la gratitude.

Prévoyez un spa avec une/un ami, allez au cinéma, re matez-vous l’intégrale de Friends, faites-vous faire une pédicure, partez en vacances avec des amis, allez faire du shopping… Toutes les activités qui vous font plaisir sont à multiplier au maximum.

Vous devez profiter des moments pendant lesquels vous ne pleurez pas pour vous faire du bien.

Laissez du temps au temps

Le temps, c’est votre allié numéro un dans cette situation douloureuse. Il attenue de lui-même la douleur. C’est magique. C’est long, mais c’est magique.

Il faut patienter, il faut accepter la situation, faire son deuil. Vous allez certainement passer par tous les stades, de la colère à l’indifférence en passant par la peine, la déprime etc.

Listez ses défauts

Oui bon, pas très sympa mais quand même, il faut avouer que parfois cela fait du bien, surtout que l’on a tendance à idéaliser cette personne, qui au final n’a pas que des qualités puisqu’il/elle est humain.

Donc on prend une feuille et un stylo, et on écrit tous ses défauts, pour se rappeler que ce n’était pas tout rose, ce que la rupture a tendance à nous faire oublier.

Ce n’est pas vous, c’est vous.

Ce n’est pas VOUS, ce n’est pas LUI/ELLE. C’est votre compatibilité. Si votre histoire s’arrête, c’est que vous n’étiez pas fait l’un pour l’autre. C’est tout. Ce n’est la faute de personne, ce n’est pas vous qui en demandez trop ou qui n’avez pas fait assez, ni elle/lui qui ne vous considère pas assez bien pour elle/lui.

C’est seulement que vous n’êtes pas la personne qu’il lui faut et vice versa. Cela ne sert à rien de se placer comme une victime, vous avez le choix de subir cette situation ou celui d’avancer et de voir les choses positivement.

Nous sommes 7 milliards sur terre

Petit rappel pour nous tous, nous sommes 7 milliards d’humains sur cette terre. Donc je ne veux pas vous entendre me dire « je ne trouverais jamais mieux » « je vais finir seul » « c’était le/la seul » « c’est mon âme sœur » etc. Non. Cette personne vous correspondait sur certains points, mais pas sur tous. Votre âme sœur ne vous aurait pas quitté. Donc on arrête d’idéaliser l’autre, on se rappelle que nous sommes nombreux et que si cela n’a pas marché avec un, il y a forcement quelqu’un d’autre sur cette terre qui pourra vous rendre heureux/se.

Prenez cette rupture comme une opportunité, un nouveau départ

C’est une page qui se tourne, à vous d’écrire la suivante. Rappelez-vous que chaque situation apparemment négative ouvre en fait une porte, une nouvelle opportunité et apporte quelque chose de positif. C’est le moment de repartir sur de bonne base, de commencer quelque chose de nouveau, de se dire que c’est le moment pour par exemple déménager, partir à l’étranger, changer de job etc. C’est un signe de l’univers qui vous dit « maintenant, qu’as-tu à proposer ? Que vas-tu faire ? »

Bon courage dans cette épreuve, rappelez-vous qu’on en ressort TOUJOURS plus fort !

With love,

L.S.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.