fbpx

Les violences conjugales, encore trop tabou.

Hello tout le monde.

Aujourd’hui, sujet peu commun et pourtant si important à mon sens… les violences conjugales.
Vous l’avez sûrement compris, j’ai vécu cet enfer il y a très longtemps, et je n’ai jamais ni osé en parlé, ni même y réfléchir. Aujourd’hui, j’ai évolué, mais surtout j’accepte d’être vulnérable, parce que c’est ce qui me rend authentique.

Ce n’est pas facile de parler de ce sujet encore trop tabou, car les gens jugent, les gens ne comprennent pas, ils pensent qu’il faut être faible, il se disent qu’eux seraient partis… Mais aujourd’hui je suis prête à en parler et surtout, si vous êtes dans cette situation ou que vous connaissez quelqu’un dans la situation, par pitié aidez, parlez, fuyez.

UN NUMÉRO D’URGENCE : 3919 !

J’ai longtemps entretenu de la colère, de la haine, l’envie de me venger… Puis ces dernières années j’ai entrepris un travail considérable sur moi-même, pour guérir de mes maux passés. Aujourd’hui, j’ai pardonné, car à mon sens, nous vivons mieux et plus sereinement dans le pardon que dans la rancune. Pardonner m’a libérée, m’a permis d’avancer.

Point important, les violences conjugales ne concernent pas que les femmes. Il existe aussi des hommes battus, et c’est sûrement encore plus tabou pour eux d’en parler. Pensez-y.

Les 3 types de violences conjugales

  • Physiques

Pour moi, les moins douloureuses, et celles qui sont le plus facile à prouver. Inutile de vous faire un dessin, coups, étranglements, mutilation, gifles… Assez simple de les reconnaître. Mon conseil, au premier geste, partez. Ne pardonnez pas parce que cela se reproduira.

  • Sexuelles

Elles sont beaucoup plus intrusives et peuvent être administrées sous forme de viol, d’attouchements, de proxénétisme… Elles touchent vraiment le domaine de l’intime et sont très très difficiles à mettre en lumière à cause de la honte ou de la pudeur ressentie. Pourtant, elles sont également extrêmement faciles à prouver.

  • Psychologiques

Pour moi, les pires car aucun moyen de le prouver, et souvent sous l’emprise de son bourreau, nous avons tendances à les minimiser, ou à ne pas trouver que ce soit une raison suffisante pour partir. Insultes, humiliations, menaces… Cela n’est pas NORMAL. Votre relation ne doit pas vous faire vous sentir mal, et si c’est le cas, fuyez. Et ce, même en cas de dispute. Il existe des milliards de personnes bien élevées qui sont capables de gérer leurs émotions et leurs frustrations sans hurler, sans dénigrer l’autre. Vous méritez d’être avec quelqu’un qui vous respecte, et vous devez vous respectez. Vous ne méritez pas que l’on vous insulte.

Cette culpabilité

Le pire dans toutes ces violences, c’est la culpabilité que l’autre arrive à nous faire ressentir. Souvent, nous appelons cela un cycle de lune de miel, qui signifie qu’après avoir subi des violences, l’autre devient soudainement adorable, il fait tout comme il faut. Et là, on se demande si ce n’est pas nous, si on n’est pas fou/folle… On se dit qu’on a sûrement fait quelque chose de mal et mérité ce qu’on a subit.

Mais au fond de vous, vous savez que vous n’avez pas mal agis. Écoutez cette petite voix qui vous dit que ce que vous vivez n’est pas normal, n’attendez pas. Vous méritez quelqu’un qui vous chéri.

La dévalorisation

Ces personnes violentes développent également un stratagème qui est de vous rabaisser et de vous dévaloriser pour que vous finissiez par le croire. Ils vont vous dire que vous ne trouverez jamais personne, qu’ils sont déjà bien sympa d’être avec vous, que vous êtes moche, que vous êtes bête… Bref… Prenez conscience de ce mécanisme qui vise à vous faire prendre confiance en vous pour avoir toujours plus d’emprise, et ne rentrez pas dans leur jeu.

Il/elle va changer

Non. Cette personne ne changera pas, d’ailleurs ce n’est pas la première fois qu’il ou elle le dit. Vous devez vous respectez et vous rendre compte que « je vais changer » n’est pas assez. C’est dans le futur, pourquoi ne le fait-il/elle pas maintenant ? Pourquoi repousser à plus tard ? Cette personne a besoin de se faire aider, elle est forcément extrêmement mal dans sa peau, et donc ne changera pas sans une réelle prise de conscience. Combien de temps et de coups allez-vous attendre pour constater qu’elle/il n’a pas changé ? Pourquoi attendre qu’une personne décide de vous respecter quand il en existe 7 milliards d’autres qui seraient chanceux d’être avec vous ?

L’illusion

Évidemment, aux yeux de l’entourage, la personne se comporte de façon exemplaire. Aucun soupçon. Les gens vous disent que vous avez de la chance d’être avec. C’est incroyable, personne ne voit, ces personnes sont très fortes pour créer l’illusion. A tel point que même si vous en parlez, les gens douteront de votre bonne foie.

Partir

Pas facile du tout de partir, entre peur des représailles, culpabilité, ne pas savoir où aller. Pourtant, partir c’est la seule et unique option. En fait non, je vous dis souvent que vous avez toujours le choix. Dans ce cas là, vous avez soit le choix de rester et de subir, soit de partir. Mais vous avez le choix. Pour vous en sortir, préparez votre départ. Prévoyez un endroit sécurisé, parlez-en aussi à la police, préparez vos affaires et partez. Vous ne regretterez pas d’avoir repris votre vie en main, même si sur le moment l’inconnu fait peur.

Si vous partez, vous dîtes oui à la liberté. Le plus dur c’est les repercussions de ces personnes dangereuses, c’est pourquoi il est important d’en informer un maximum de personnes rapidement, police, psy, famille et ami pour qu’ils vous aident à vous protéger.

Vous ne méritez pas d’être maltraité, nous n’avons qu’une vie et elle doit être heureuse, vous avez le droit, comme tout le monde sur cette planète, au bonheur, au respect, à la politesse, à dormir sur vos deux oreilles, à l’épanouissement, à l’amour le vrai (oui parce que laissez-moi vous dire que si la personne vous frappe elle ne vous aime pas. Quoi qu’elle en dise), à disposer de votre corps et de votre esprit comme vous l’entendez, à parler à qui vous voulez, à faire CE QUE vous voulez.

Soyez forts, il ne s’agit que d’un seul choix, une seule fois dans votre vie, un moment difficile, mais vous en sortirez libéré et soulagé, je vous le promets. Encouragez et protégez ceux qui en auraient besoin.

Avec humanité,

L.S.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.