fbpx

Ma grossesse – sans tabou.

Hello todos !

Depuis quelques mois, vous avez surement remarqué, beaucoup moins de séances de sport mais c’était pour la bonne cause. Depuis cet été, j’ai appris l’heureuse nouvelle, nous attendons un bébé 😐 Et évidemment je ne pouvais pas partager avec vous avant d’être sure et certaine que tout va bien. Je vais vous raconter au fur et à mesure les différences entre la France et les US (si vous aussi vous voulez partir vivre aux US, c’est ici).

Réponses à vos questions (bande de curieux :))

Je préfère répondre maintenant, comme cela tout est dit, pas de spéculation, pas de gossip, etc 🙂

  • Oui, c’est une grossesse désirée et arrivée rapidement
  • Non, je ne vais pas devenir une blogueuse “maman” et mon compte Instagram ne va pas changer, pour vous tout restera comme avant 🙂 Je vous partagerai surement de temps à autres des articles concernant la grossesse ou la maternité mais de façon occasionnelle.
  • Je n’ai à ce jour pris que 800g et les photos que vous voyez sur mon compte instagram sont actuelles
  • Je suis dans mon second trimestre mais je ne communiquerai pas la date du terme parce que je veux m’éviter un stress si l’enfant a du retard 😉
  • Je ne sais pas si j’allaiterai, je verrai comment je me sens
  • Je ne connais pas le sexe
  • Oui, dans la mesure du possible cet enfant naîtra dans mon pays de cœur, les Etats-Unis

J’ai découvert ma grossesse parfaitement par hasard, aucun retard de règle mais une intuition. Un beau jour, j’ai décidé de faire un test de grossesse “pour voir” qui s’est avéré positif. J’en ai refait 6 derrière de marques différentes haha xD! Je n’arrive toujours pas à réaliser, je ne fais pas le lien entre l’écran d’échographie et mon ventre.

Je n’ai pas pris de poids ni de ventre avant la semaine 17, surement à cause des nausées ce qui n’aide pas pour que le cerveau assimile la nouvelle.

Mon ressenti

Au risque de déplaire à certains, je ne suis pas hyper fan de la grossesse :). J’adore la maternité pour sur, mais la condition de femme enceinte, un peu moins. J’ai toujours été authentique donc je préfère dire la vérité plutôt que de vous vendre du rêve instagrammable. Ce n’est pas évident d’écrire cet article et je m’attends à des retours assez négatifs, mais c’est mon blog et je fais ce que je veux xD ! Non je plaisante, mais je décide de dire la vérité.

Bien évidemment, je suis super heureuse et impatiente de rencontrer mon bébé, je suis contente de savoir qu’il/elle va bien, en bonne santé, et je suis tellement grateful que ce soit arrivé si vite. Je réalise pleinement la chance que nous avons que tout se passe jusqu’ici parfaitement. Je me sens grateful chaque jour de pouvoir vivre cette expérience. Si vous n’avez pas lu mon article sur l’infertilité, c’est ici.

Je ne peux être plus comblée. La maternité est une aventure complètement folle, durant laquelle on se redécouvre, on apprend encore plus sur soi-même. Indescriptible, intense, merveilleuse.

Pour autant, je trouve la grossesse parfois difficile, pour plusieurs raisons. Rien de grave soyons honnêtes, mais parfois assez pénible. Et surtout, le fait que ce soit tabou de ne pas se sentir 100% bien enceinte en rajoute une couche. Donc chez Tati Lauri, on fait sauter les tabous xD

Voici les points que je trouve particulièrement compliqués à gérer étant enceinte, et qui au fond me font sourire, mais qu’on s’était bien gardé de me dire. Comme sharing is caring je partage avec vous pour que vous soyez avertis, mais aussi pour que si vous faites partie de ces personnes indélicates, vous arrêtiez xD.

Ne pas se plaindre

Je trouve dommage que lorsque tu es enceinte, tu n’as juste PAS LE DROIT de te plaindre. Tu n’as pas le droit de dire que tu n’aimes pas, que tu ne te sens pas bien, que tu n’en peux plus, car les gens te jugent, et exercent sur toi une pression psychologique. On te sort des phrases du genre “toi au moins tu as réussi à tomber enceinte?”. Et alors ? Parce que j’ai réussi à tomber enceinte je n’ai pas le droit de dire que d’avoir des nausées non-stop pendant 9 mois à en perdre du poids anormalement c’est pénible ? Parce que je suis tombée enceinte je ne peux pas penser que c’est fatigant de stresser sans arrêt parce que tes analyses de sang sont mauvaises et que cela peut mettre en péril la vie de ton bébé ? Et celles qui sont alitées parce qu’elles peuvent accoucher à tout moment, elles doivent quand même adorer ?

Un peu d’indulgence ne fait pas de mal, chacun vit sa grossesse comme il l’entend, et devrait pouvoir partager son ressenti sans jugement.

Les nausées

Je fais partie des femmes qui ont des nausées toute la sainte journée, même la nuit. Et ce, même après le 3eme mois. Honnêtement, j’ai l’impression d’être ivre tous les jours depuis presque 5 mois, ou d’avoir une gastro. J’ai connu plus épanouissant xD. Tout est un challenge, aller faire les courses est devenu quasi impossible, les odeurs m’incommodent beaucoup. Au boulot, les collègues qui ouvrent leurs tupperwares brocolis/poisson en open space dont devenus mes pires ennemis.

Je me nourris essentiellement d’aliments beige, tels que les chips, les pomme de terre, le chou, les bananes, les amandes, les porridges, le flan etc. Le reste me dégoûte. Et si c’est le jeu, mais j’ai envie de dire que nous avons le droit de ne pas aimer vivre les à-cotés. Et ce sans culpabiliser, et sans se faire juger 😉

Le regard des autres.

Enceinte, le changement auquel je ne m’attendais pas est celui de mes proches, et des gens en général. Les gens ont switché. On te traite comme une personne âgée, on te gronde, on te “conseille/ordonne”… Tout le monde te demande comment va ton bébé, mais personne ne s’inquiète de savoir comment TOI tu vas. Quand tu manges ou fais quelque chose, les gens y vont de leurs avis, te disent “oula, est-ce bon pour le bébé ça ?”… Si tu ne peux avaler que des pomme de terre, tu fais de ton mieux. Tu n’as pas besoin que les gens viennent rajouter une couche à ton mal-être. Tout ce que tu fait est scruté au peigne fin, chacun y va de son avis sur ton mode de vie, sur le sport que tu fais… On m’a ordonné de m’asseoir alors que je me sentais bien debout.

Je trouve les gens ultra infantilisants et c’est désagréable de se sentir diminuée quand tout va bien.

Les gens te touchent

Alors on m’avait prévenue, mais je ne pensais pas que cela serait vrai. Les gens touchent ton ventre, sans te demander. Les gens dans la rue, les gens au travail, les gens au supermarché. Il parait que certains l’embrassent parfois 😐

Est-ce intime ? Oui. Est-ce gênant ? Tout autant.

Les “tu verras”

Entre ceux qui adorent te raconter les pires histoires, alors que tu es encore dans ton 2eme trimestre, et ceux qui te disent “tu verras comme ceci ou cela est difficile”… Ou encore ceux qui te disent “tu trouves ça dur??? Mais t’as rien vu”… mon cœur balance.

J’ai énormément d’amies qui ont des enfants, et certaines m’ont tellement dégoûtée que je me suis isolée pendant des semaines sans vouloir parler à personne de peur que les gens continuent de me raconter leurs histoires.

Pour tout vous dire, ces réflexions m’avaient déjà fatiguée avant d’être enceinte, ces personnes qui vous disent “tu verras quand tu auras un enfant comme ce sera difficile, comme cela va s’empirer, comme tu ne vas pas dormir…”. Au fond, parce que quelqu’un vit mal quelque chose ne signifie pas que les autres vont le vivre tout aussi mal.

Ceux qui sont dans la confidence

Vous savez, ces amis ou connaissances qui sont au courant avant les autres, et qui du coup s’empressent de te dire “ah ?? petit bidon?” chaque fois que tu post quelque chose sur les réseaux sociaux, ou qui regardent directement ton ventre pour être le/la première à se rendre compte du changement. Soudainement, on dirait que le poids de la femme n’est plus du tout tabou, que c’est un sujet de la plus haute importance, et que les gens scrutent les moindres changements dans ton corps. Chose qu’ils ne feraient JAMAIS si tu n’étais pas enceinte.

Et le deuxième

Alors celui-ci, un des pires. Tu viens d’annoncer ta grossesse, les gens te parlent déjà du deuxième enfant. Je n’ai rien à dire de plus, je trouve ça tout aussi usant que quand tu viens d’avoir 30 ans et que les gens soudainement te disent qu’il faudrait se marier et avoir des enfants bientôt.

Personne n’est obligé de vouloir des enfants, et le mariage n’est pas une fin en soi.

Comme vous le voyez, la grossesse comporte son lot de petits désagréments, et je trouve qu’il est important d’en parler parce que je suis bien contente d’avoir lu des témoignages de femmes qui osent dire qu’elles n’ont pas aimé être enceintes. Et si toutes les personnes concernées par les points précédents peuvent en prendre conscience et modifier leurs comportements vis à vis des femmes, enceintes ou non, ce serait déjà un grand pas 😉

Heureusement, depuis que j’ai commencé le développement personnel, j’arrive à prendre du recul sur toutes ces réactions, tous ces désagréments. La méditation, le yoga, la lecture, font énormément de bien.

Je sais aussi que ces personnes négatives ou celles qui s’offusquent quand tu leur dis que tu n’aimes pas être enceinte sont simplement mal dans leurs peaux, je vous invite d’ailleurs à écouter le podcast ici.

Comme toujours, restons positifs, c’est un bonheur immense, et certaines personnes n’ont pas cette chance. Il y a toujours pire dans la vie, et ce ne sont que des petites difficultés au final. Avoir un bébé est surement la plus belle chose au monde, une aventure incroyable que j’ai hâte de vivre !

N’hésitez pas à partager vos avis en commentaires, vos expériences, toujours dans la bienveillance 🙂

Xxx

L.S.




Hello todos!

Lately, you probably noticed that I reduced my workout sessions. Since this summer, I’ve heard the happy news, I’m having a baby! And of course I could not share with you until I was sure that everything was going well.

Answers to your questions:

I prefer to answer now, so no speculation, no gossip, etc 🙂
• Yes, it is a desired pregnancy and arrived quickly
• No, I will not post the child on social networks
• No, I will not become a mom blogger and my Instagram account will not change
• I have only gained 800g so far and the photos you see on my Instagram account are recent
• I am in my second trimester but will not communicate the date of the term because I want to avoid stress if the child is late;)
• I do not know if I will breastfeed, I’ll see how I feel
• I do not know the gender
• Yes, as far as possible this child will be born in my heartland, the United States


I discovered my pregnancy perfectly by chance, no delay of rule but an intuition. One day, I decided to do a pregnancy test “to see” which turned out to be positive. I have redone 6 behind different brands haha ​​xD! I still can not realize, I do not make the link between the ultrasound screen and my belly.

I did not gain weight or stomach before week 17, probably because of nausea which does not help the brain to assimilate the news.

My feelings

At the risk of displeasing some, I’m not hyper fan of being pregnant :). I have always been authentic so I prefer to tell the truth rather than sell you an instagram fake dream. It is not easy to write this article and I expect quite negative feedback, but it’s my blog and I do what I want xD! No I’m kidding, but I decide to tell the truth.

Of course, I am super happy and eager to meet my baby, I am happy to know that he / she is well, in good health, and I am so grateful that it happened so fast. I fully realize how lucky we are that everything is going so far perfectly. I feel grateful every day to be able to live this experience. If you have not read my article on infertility, this is it.
I can not be more fulfilled.

However, I find the pregnancy sometimes difficult, for several reasons. Nothing serious let’s be honest, but sometimes pretty painful.
Here are the points that I find particularly complicated to manage being pregnant, and that at bottom make me smile, but that we had been careful not to tell me. As sharing is caring I share with you so that you are warned, but also so that if you are part of these indelicate people, you stop xD.

Do not complain

I find it unfortunate that when you’re pregnant, you just do not have the right to complain. You do not have the right to say that you do not like, that you do not feel well, that you can not go any more, because the people judge you, and exert on you a psychological pressure. You get out of phrases like “you at least you managed to get pregnant?”. So what ? Because I managed to get pregnant I have no right to say that having nausea nonstop for 9 months to lose weight abnormally is painful? Because I got pregnant I can not think it’s tiring to be stressful all the time because your blood tests are bad and it can endanger your baby’s life. And those who are bedridden because they can give birth at any time, they must still worship?
A little indulgence does not hurt, everyone lives his pregnancy as he sees fit, and should be able to share his feelings without judgment.

Nausea

I am part of those who have nausea all day long, even at night. And this, even after the 3rd month. Honestly, I felt drunk every day for almost 5 months. I have known more fulfilling xD. Everything is a challenge, going shopping has become almost impossible, odors bother me a lot. At work, colleagues who open their tupperwares broccoli / fish in open space which became my worst enemies.
I mainly eat beige food, such as potato chips, potato, cabbage, bananas, almonds, flan etc. The rest disgusts me. And some will say that it is the game, but I want to say that we have the right not to love living side by side. And this without guilt, and without being judged;)

Others’ jugement

The change I did not expect is that of my loved ones, and people in general. People have switched. They treat you like an old person, they scold you, we “advise / order”… Everybody asks you how is your baby, but no one is worried about how YOU feel. When you eat or do something, people say “oula, is it good for the baby?” … If you can swallow only potatoes, you do your best . You do not need people to add a layer to your discomfort. I was ordered to sit down while I was feeling well.
I find people ultra-infantilizing and it’s unpleasant to feel diminished when all is well.

People touch you

I was warned, but I did not think that would be true. People touch your belly without asking you. People on the street, people at work, people at the supermarket. It seems that some people sometimes kiss it 😐
Is it intimate? Yes. Is it embarrassing? Equally.

“You will see when…”

Between those who love to tell you the worst stories, while you’re still in your 2nd trimester, and those who tell you “you’ll see like this or that is difficult” … Or those who say “you find it hard? “But you saw nothing” … my heart swings.


I have so many girlfriends with children, and some of them so disgusted me that I have been isolated for weeks without wanting to talk to anyone lest people keep telling me their stories.
To be honest, these thoughts had already tired me before being pregnant, these people who tell you “you’ll see when you have a child as it will be difficult, as it will get worse, as you will not sleep. .. “. Basically, because someone lives badly does not mean that others will live it just as badly.

Will you want another kid?

So this one, one of the worst. You just announced your pregnancy, people are already talking to you about the second child. I have nothing more to say, I think it’s just as annoying as when you’re 30 and people suddenly tell you that you should get married and have kids soon.


No one is forced to want children, and marriage is not an end in itself.
As you can see, pregnancy has its share of annoyances too, and I think it’s important to talk about it because I’m so glad I read women’s stories that they do not say not like being pregnant.

And if all the people concerned by the previous points can become aware of it and modify their behavior towards women, pregnant or not, it would be a big step !


Fortunately, since I started the personal development, I can take a step back on all these reactions, all these inconveniences. Meditation, yoga, reading, do a lot of good.


I also know that these negative people or those who are offended when you tell them that you do not like to be pregnant are just feeling bad in their skins.


As always, let’s stay positive, it’s a huge happiness, and some people are not so lucky. There is always worse in life, and these are just small difficulties in the end. Having a baby is probably the most beautiful thing in the world, an incredible adventure that I can not wait to live!


Feel free to share your comments, your experiences, always in kindness 🙂


xxx
L. S.

Suivre:

12 Commentaires

  1. Cynthia
    11/03/2019 / 7:24

    Tout d’abord félicitations à toi et ton amoureux ☺️
    Je te rejoins complètements sur les points négatifs surtout sur le toucher. C’est fou dès qu’on est enceinte les gens s’empressent de te toucher le ventre sans demander ou autre. Je suis actuellement enceinte et les gens veulent sans cesse le toucher. Moi je refuse à chaque fois ( sauf mon conjoint et ma 1er fille) mais les autres ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas toucher. Moi je ne comprends pas pourquoi ils veulent le toucher c’est absolument gênant !!

    En tout cas bonne continuation

    • Laurita SoCaliente
      Auteur
      11/03/2019 / 10:34

      Felicitations a toi alors ! Oui c’est fort desagreable et surtout je ne comprends pas vraiment ce que cela apporte. C’est tres intrusif quand meme 🙂
      Bon courage !

    • Natacha
      11/04/2019 / 2:58

      Je te rejoins sur tout les points évoqués et j’en ajouterai même d’autres puisque j’ai été jusqu’au bout d’une grossesse. Moi j’ai apprécié la grossesse 2 mois au max, le 5 et 6 ème, tout le reste du temps j’ai détesté ! J’ai eue du diabète gestationnel dès le 4 ème mois sous insuline et j’ai été déclenchée pour de l’hypertension, j’ai pris 30 kg (surtout d’eau à cause de l’hypertension), j’ai été enceinte en hiver comme toi je mourrais de chaud tout le temps, et au 7 ème mois j’ai fait une dépression car je me sentais tellement diminuée et plus capable d’être active que je voulais qu’on me fasse une césarienne et je pleurais tout les jours. Mon entourage a été très patient pour certains et d’autres ne m’ont absolument pas compris et on jugé mon mal-être comme un caprice d’enfant. Pendant ma grossesse je refusais tout contact physique, même ne serait-ce que mon bras car j’avais la sensation d’être un cocon pour mon bébé et je trouvais ça trop intime que de toucher ce corps qui abrite la vie. On m’a aussi parlé et on me parle encore du 2 ème mais après une grossesse pareil il faudrait que je soit complètement folle de recommencer. Et quand tu invoques le motif écologique et économique pour justifier de ne vouloir qu’un seul enfant alors la plus personne ne comprend ta langue ! Les réflexions sur mes choix d’alimentation pour ma fille sont très peu comprises (dès que tu dis biberon déjà tout le monde même le personnel de la maternité te met dans la case pestiférée mauvaise mère qui prend pas soin correctement de son enfant), bref, les gens te rendent au final la maternité encore moins facile que ce ne l’est déjà, on est toutes différentes, toutes les grossesses sont differentes d’une femme à lautre et d’une grossesse à l’autre. Celles qui ont passé une grossesse formidable, souvenez vous que c’est pas le cas de toutes et que NON on est pas des chochottes ou moins bien que vous mais justes différentes !
      En tout cas félicitations, sincèrement. Tu verras la grossesse c’est pas simple et la vie de maman non plus mais ça en vaut vraiment le coup même les jours où c’est difficile !

      • Laurita SoCaliente
        Auteur
        11/04/2019 / 3:11

        Merci pour ton témoignage ! Tu as bien raison chacune le vit d’une maniere differente, tout depend comme toujours de sa propre histoire, de son quotidien etc, et le mieux est de ne pas juger, mais de soutenir. Car dans tous les cas il s’agit d’un gros changement pour toutes les femmes… Soyons solidaires et merci beaucoup pour ton message !

  2. Marie
    11/04/2019 / 8:30

    Je n’ai pas non plus aimé être enceinte. Moi c’est l’inverse j’ai pris 6kgs les 3 premiers mois. On me disait « t’inquiète pas pour ça » mais ça m’a obsédé toute ma grossesse. Et pourtant j’avais aussi des nausées les premiers mois mais je mangeais des TUC et de PRINCES pour les calmer Au final : j’ai arrêté de regarder la balance à +20kgs. Aujourd’hui, mon fils a 13 mois et je n’ai pas tout reperdu. Ca ne m’empêche pas de faire du sport, différemment d’avant, mais de gros challenges aussi. J’ai aussi passé 9 mois à m’inquiéter pour la santé de ce foetus. Malgré tous ces désagréments de grossesse, j’aime mon fils plus que tout et je ne lui en veux pas de ces kilos…
    Bon courage, 9 mois ça passe (assez) vite !

    • Laurita SoCaliente
      Auteur
      11/04/2019 / 3:04

      Merci beaucoup pour ton témoignage ! Evidemment le gros amalgame que les gens font c’est de penser que parce que tu n’aimes pas être enceinte, tu n’aimeras pas ton bébé. C’est ridicule. Ne t’en fais pas pour le poids tu vas réussir a te ressentir bien dans ta peau j’en suis sure. Si les autres peuvent toi aussi tu peux !
      Good vibes !

  3. Laure
    11/04/2019 / 12:01

    Coucou ma belle, toute mes félicitations. Je trouve que tu as bien raison de partager « les côtés négatifs « . Pour ma part je n’avais pas de nausées mais des aigreurs d’estomac qui font tout aussi mal. Moi je crois que ce qui m’énervait le plus, c’était les conseils de chacun sur comment élever son enfant, comment gerer sa grossesse etc. C’est un point de vue que je ne partage pas, on a tous notre méthode et aucune n’est parfaite, enfin si parce qu’elle sera la tienne. Je pense que l’on peut mutuellement s’accompagner sans pour autant juger l’autre. Je te souhaite plein de bonheur dans cette nouvelle vie!!!

    • Laurita SoCaliente
      Auteur
      11/04/2019 / 3:06

      Merci beaucoup pour ton témoignage ! C’est vrai que de toutes façons il n’existe pas de vérité générale a ce sujet, chacun fait comme il peut et tant qu’on arrive a éduquer des humains gentils, intelligents, c’est le principal.
      Bravo pour tout ce que tu accomplis car tu es une maman ! Je suis sure que tu es au top !

  4. Calleis
    11/04/2019 / 4:03

    Je le dis, je n’aime pas non plus du tout être enceinte. J’ai la chance d’avoir eu un 1er trimestre à peu près facile et j’ose dire que c’est celui que j’ai préféré car c’est celui où on ne voyait pas que j’étais enceinte. Je pouvais continuer ma vie normalement sans être jugée et sans me sentir moi même diminuée: sport, sorties… Ensuite, le deuxième trimestre est plus « sympa » mais j’ai détesté le fait que les gens se permettent de scruter mon ventre, donner leur avis…. « ah ton ventre est petit » « ah ça y est s’arrondit » etc. Quand tu n’es pas enceinte et que tu arrives au bureau le matin on ne te dit pas « ah tu as pris du poids! » ou « ah je n’aime pas ta robe ». Enceinte tu deviens la chose des autres, un bien public ! Et surtout comme tu le dis, tu ne deviens qu’un ventre ! Les conversations ne tournent plus qu’autour de ta grossesse et on te culpabilise vite si tu n’as pas envie de parler de puériculture ou de mettre des vêtements super moulants pour afficher fièrement ta grossesse pendant que tu es enceinte ! Je l avoue pour moi être enceinte c est une étape nécessaire mais je trouve qu’on en fait énormément autour de la grossesse, et je n’aime pas être sous les feux des projecteurs juste parce que j’attends un bébé, chose naturelle et pas si extraordinaire que ça que font toutes les femmes depuis des milliers d annees ! Je n’ai Donc pas aimé être réduite à ma grossesse.
    Et alors le troisième trimestre n’en parlons pas, je suis alitée depuis 2 mois pour ménace d’accouchement prématuré, j’enchaîne les hospitalisations et les journées au lit sans pouvoir bouger dans l’angoisse d’amener ce bébé à terme… Alors oui, il était désiré (même très car je suis passée par la Pma!) oui, c’est Magique, il y a aussi de beaux moments comme les petits coups du bébé et les échographies, mais la j’ai juste hâte d’accoucher, de redevenir moi même, retrouver mon corps, ma vie et l’avoir dans mes bras.

    • Laurita SoCaliente
      Auteur
      11/04/2019 / 4:21

      MERCI ! pour ce message ! Tu peux comprendre alors mieux que personne ce que c’est puisque toi-même tu es passée par la PMA, donc ce n’est pas parce que tu désires a fond un enfant que tu dois kiffer ta grossesse 🙂 Tu peux aussi être anxieuse, tu peux aussi être stressée, tout est possible.
      Franchement c’est incroyable je partage totalement ton avis, tu deviens la chose des gens, ils parlent de ton poids ouvertement xD
      En tout cas bon courage pour la fin de ta grossesse ma belle !

  5. Laura
    11/04/2019 / 10:32

    Merci! Cela fait du bien de lire cet article! Je suis moi même enceinte de 6 mois de mon 1er enfant. Cette grossesse a été une bénédiction après 10 années de PMA pleines de rebondissements. Mais je dois dire que jusque là je souris jaune quand je dis “c’est que du bonheur”: entre les nausées pendant les 4 premiers mois, les bas de contentions (même quand il faisait 35°), les problèmes intestinaux, les reflux gastriques, les migraines, les douleurs ligamentaires qui ont fait leur apparition dès le 3ème mois, les baisses de tension, les envies de pipi 3x par nuit… et l’humeur qui va en fonction des hormones (et de la fatigue qui n’arrange pas les choses).
    Et par dessus cela, il y a les commentaires + ou – agréables, entre celles qui ont eu une grossesse formidable et qui ne comprennent pas que chaque grossesse est différente et que tout le monde n’est pas en pleine forme de A et Z.
    Celles qui ne comprennent pas les nausées, que 3 voir 4 mois à avoir la gerbe du matin au soir c’est fatiguant et que cela fini par peser sur le moral. Qqun a réussi à me dire qu’il fallait que je sois contente parce que je pourrais aussi ne pas en avoir si je n’étais pas enceinte…
    Et puis, comme tu l’as bien décris, il y a tt ceux qui te prédisent un horrible futur…

    Après pour ma part, j’oublie tt ça quand je sens mon petit “asticot” bouger et me mettre des petits coups de pied…
    En tout cas, félicitations pour cette belle nouvelle et je te souhaite beaucoup de bonheur pour la suite!

    • Laurita SoCaliente
      Auteur
      11/05/2019 / 12:00

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de m’écrire ce petit mot. En effet les gens sont fort indélicats et c’est dommage qu’on ne soit pas plus solidaires.
      Je n’ai pas encore cette chance de le sentir alors ça apaisera peut être les autres désagréments.
      Je te souhaite plein de bonheur pour cette aventure, profites des bons cotes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.